Free literature? Selling yourself short…

Is free literature the sly solution for gathering a following? If enough people like your work, will they pay to read more or will they always be out to get what they can for nothing? Would they be generous enough to recommend what they read to others?

Selling yourself short may mean that by giving your work for free, readers may think it is worth nothing…

So…?

Cet article, publié dans Writer, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s